Vous êtes ici : AccueilOutilsLexique des courses

Lexique des courses

Le monde des courses hippiques est constitué d'un ensemble de terme technique auquel tout turfiste est susceptible d'être confronté lors de ses jeux. Ne vous privez pas de la connaissance de ce vocabulaire grâce à notre lexique des courses composé de 177 termes techniques

 

A · B · C · D · E · F · G · H · I · J · L · M · N · O · P · Q · R · S · T · V · W · Y

 

Action: L'allure d'un cheval au galop. On dit d'un cheval qu'il est dans son action, qu'il a une « belle action », une action « raccourcie », une « vilaine action ».

Affichage: Au fur et à mesure des opérations du pesage, on marque sur un tableau les numéros des chevaux qui doivent courir ; ce tableau s'ap­pelle le « tableau d'affichage ». Aussitôt après la course, on y indique les numéros des trois premiers chevaux placés, ainsi que les distances qui les séparent et la durée de la course.

Affûté: Se dit d'un cheval amené tout spé­cialement en vue d'une course, et dont la prépa­ration a été combinée de longue date.

Age:  Les chevaux prennent leur âge à partir du 1er janvier de l'année de leur naissance (ar­ticle 16 du Règlement des courses).

All right: Locution anglaise qui signifie « Tout va bien ». En matière de course, on l'emploie pour informer le ring que le résultat qui vient d'être affiché est officiel.

Allure: Se dit de la façon de galoper d'un cheval: allure « séduisante », allure « élastique », allure « piquée », etc.

Aplombs: On dit d'un cheval qu'il a de beaux, de bons ou de vilains aplombs selon qu'il paraît bien ou mal porté sur ses membres.

Apparence: On dit qu'un cheval a bonne ou mauvaise apparence, selon qu'il est amené en bonne ou mauvaise condition sur le turf.

Apprenti: Futur jockey, travaillant chez un entraîneur, avec lequel il a passé un « contrat d'ap­prentissage » pour apprendre son métier. Les apprentis qui montent en courses ont droit à des décharges et certaines épreuves leur sont spécialement réservées.

Apprêter: On apprête un cheval pour une course, c'est-à-dire qu'on l'amène à un moment donné dans une condition parfaite d'entraînement et de préparation. Un cheval bien apprêté ne doit avoir ni trop ni trop peu de chair : il est tout en muscles, l'œil vif, le poil brillant et soyeux, la démarche élastique.

Arrière-main: L'arrière-main est la partie postérieure d'un cheval, en arrière du cavalier.

Arrivée: Point précis où se termine une course. Le poteau d'arrivée est indiqué par un mât surmonté d'un disque et placé exactement en face la tribune du juge.

Avant-main: L'avant-main est la partie anté­rieure du cheval, en avant du cavalier.

Haut de page

 

 

Banquette irlandaise: Obstacle de steeple-chase. Talus en terre d'une hauteur de 1 m. 20, avec plate-forme au sommet. Les chevaux doivent passer cet obstacle en deux bonds, avec un point d'appui sur la plate-forme. Il est très rare qu'un cheval le franchisse de volée sans tomber.

Balai: Nom d'argot, donné aux obstacles constitués par les haies. On dit d'un cheval de plat qu'il a été mis sur les « balais » ou qu'il va bien sur les « balais ».

Barrière: Obstacle de steeple-chase. Deux barres fixes superposées dans le sens horizon­tal, et dont la hauteur est réglementairement de 1 mètre.

Betting: Provient du verbe anglais to bel qui signifie « parier ». Le betting en France est composé d'une réunion de parieurs. Plus géné­ralement, on appelle « betting » ou « ring » l'endroit réservé sur chaque champ de courses aux parieurs. On appelle aussi « betting » le relevé des cotes aux­quelles les différents chevaux d'une course ont été donnés.

Blood-horse: En français, « pur sang ».

Book: En français, « livre ». Le book était le livre sur lequel les parieurs contre ou bookma­kers inscrivaient leurs différents paris. Parier au book ou au livre signifiait parier sur parole, sans échange d'argent comptant, avec règlement au Salon des Courses.

Bookmaker: On appelait ainsi le parieur contre parfaitement tracée au Stud-book anglais, français, ou d'une nation quelconque.

Haut de page

 

 

Cheval claqué:Signification presque identique à « broken-down ». S'emploie cependant plus par­ticulièrement lorsqu'il s'agit d'un cheval qui a les tendons plus ou moins distendus.

Cheval d'armes: Cheval de pur sang ou non, inscrit aux contrôles d'un régiment.

Cheval de demi-sang: Produit d'un étalon ou d'une poulinière de pur sang, et d'une pouli­nière ou d'un étalon de race commune ou tout au moins de race améliorée, mais non ins­crits au Stud-Book. Pour qu'un cheval soit qualifié de demi-sang, il faut que son propriétaire puisse prouver que son père ou sa mère étaient réellement de demi-sang.

Cheval né et élevé en France: Pour être qua­lifié dans les épreuves réservées aux « chevaux nés et élevés en France », il faut que le cheval soit né en France et y soit resté jusqu'au 1er juin de sa deuxième année (art. 1er du Code des Courses).

Cheval gagnant: Le cheval que le juge a indi­qué comme passant le premier le poteau. On entend par « cheval gagnant d'une certaine somme » celui qui, à une époque ou dans un pays quelconque, a gagné une somme de..., en un ou plusieurs prix, entrées comprises, déduction faite de la sienne.

Claie: Obstacle formé d'un treillage d'osier ou de branchages. Cet obstacle mesure environ 1 mètre de hauteur ; de nombreux hippodromes les ont supprimés de leurs parcours.

Classe: Les chevaux de courses sont classés d'après leur origine et leurs performances. Un che­val de classe ou d'ordre est un cheval supérieur.

Cloche: On sonne la cloche avant une épreuve : 1° pour annoncer aux jockeys qu'ils doivent venir se faire peser ; 2° pour annoncer le moment de monter à cheval et d'entrer sur la piste.

Cob: Petit cheval, de taille un peu plus élevée qu'un poney.
Condition. — C'est l'état dans lequel se trouve un cheval au moment de la course. La condition est le résultat des pratiques de l'entraînement. On a comparé heureusement la condition d'un cheval de courses à une courbe ascendante, puis descendante, comprenant entre les deux un pla­teau, plus ou moins étendu, représentant l'apogée de sa forme. Avant, le cheval est « haut de condition » ; après, il est « trop bas ou passé de condition ».

Contrebas: Obstacle de steeple-chase. Fossé de 1 m. 20, dissimulé par une haie inclinée.

Corde: Sur les hippodromes, la piste est tracée par une corde. En terme de course, « avoir la corde » signifie se placer le plus près de cette corde. Au départ, les places se tirent généralement au sort et le jockey qui tire le n° 1 se place contre la corde ; pendant la course, le cheval en tête peut prendre la corde, mais il faut pour cela qu'il ait au moins une avance de deux longueurs sur le cheval qui s'y trouve.

Corneur: Corneur ou cornard. Se dit d'un cheval ayant la respiration bruyante et difficile surtout après un galop.

Cote: Les bookmakers parient contre tous les chevaux, à une proportion différente et équi­valente à la chance que le cheval a de gagner ; la proportion offerte s'appelle la « cote ».

Cote du départ: Au moment du départ des chevaux, les rédacteurs des journaux spéciaux relèvent la cote la plus avantageuse à laquelle les parieurs pourraient prendre chaque cheval : c'est ce qui établit la cote du départ.

Cote du Mutuel: Depuis l'institution du Pari Mutuel, les parieurs qui ne vont pas aux courses et veulent parier à la cote du départ parient soit à la cote du dernier moment enregistrée par un journal spécial, soit à la cote du Pari Mutuel, en acceptant le règlement d'après ce que le Pari mutuel aura donné.

Couleurs: Chaque propriétaire de chevaux de courses adopte ses couleurs, composées d'une ca­saque et d'une toque. Les couleurs doivent être déclarées officiellement à la Société d'Encoura­gement et ne peuvent être modifiées qu'après en avoir averti la dite Société. Il est interdit de prendre des couleurs déjà adoptées par un autre propriétaire.

Couper: II est interdit à un jockey de se pla­cer devant un autre cheval pendant la course, si le sien n'a pas au moins une avance de deux longueurs ; sinon, il a coupé son adversaire, et ce fait est cause que le cheval est distancé et sou­vent attire une pénalité au jockey.

Crack: Le crack d'une écurie est le cheval de deux ou trois ans considéré comme le meilleur, en vue des grandes épreuves classiques. Le crack de l'année est le cheval dont les performances publiques sont les plus brillantes.

Cravache: Jonc terminé par une mèche. On dit « gagner à la cravache » d'un cheval qui rem­porte une course difficilement et cravaché par son jockey.

Critérium: Signifie exactement « essai ». On a dénommé ainsi des épreuves réservées aux « two year olds » (poulains de deux ans) et dans le résultat desquelles on cherche des indications pour l'avenir.

Cross-country: Traduction littérale : « à travers champ ». On appelle ainsi les steeple-chases où pas tous les obstacles en dedans des deux dra­peaux indicateurs qui se trouvent placés aux extrémités.

Haut de page

 

Détresse: Un cheval est en détresse quand le train mené par les autres est tel qu'il ne peut suivre.

Disqualifier: Est disqualifié : 1° tout cheval engagé sous une fausse désignation d'âge, de robe ou d'origine ; 2° tout cheval ayant gagné une course et ausujet duquel on découvrira, pendant les six mois qui suivront la course, qu'il a gagné sous une fausse dénomination quelconque ; 3° tout cheval contre la qualification duquel une récla­mation ayant été déposée, le propriétaire n'a pu prouver la qualification dans le laps de temps qui lui aura été fixé par les Commissaires ; 4° tout propriétaire, entraîneur ou jockey dont le Comité des Courses aura prononcé l'interdiction pour avoir manqué aux prescriptions du règlement tendant à maintenir la moralité des courses. Tout propriétaire, entraîneur ou jockey disqualifié ne peut posséder, ni entraîner, ni monter aucun che­val qui puisse disputer les courses reconnues par les Sociétés.

Distance: Le poteau de distance se trouve généralement à 100 mètres du début.

Distancer: On dit qu'un cheval est distancé, quand il ne peut suivre le train de ses concurrents. Est déclaré distancé tout cheval dont le jockey ne porte pas le poids qui lui est attribué par les conditions de la course, ou ne le porte plus à sa rentrée aux balances ; tout cheval dont le jockey est des­cendu avant d'arriver à l'endroit désigné à cet effet ; tout cheval qui, pendant la course, a gêné ou coupé manifestement un de ses concurrents.

Douve: Obstacle qui se compose d'un fossé plus ou moins profond et rempli d'eau. Doping. — Préparation pharmaceutique à base d'alcaloïdes que l'on fait prendre aux chevaux pour leur donner une énergie factice et passagère, pou­vant leur faire gagner une course, dans laquelle ils n'auraient pas figuré de leurs propres moyens. Manœuvre frauduleuse, réprimée très sévèrement par toutes les Sociétés de courses.

Driver: Mot anglais qui signifie « conducteur»; s'emploie dans les courses au trot attelé pour dési­gner celui qui conduit.

Haut de page

 

Echarpe: Large ruban de soie de couleur diffé­rente de celle de la casaque, que les jockeys portent en sautoir quand, dans une course, il y a plusieurs chevaux du même propriétaire.

Efflanqué: Se dit d'un cheval qui a le flanc retroussé; on dit encore qu'il est  « levrette ».

Effort: En course, les jockeys ménagent autant que possible les forces de leur cheval pendant la première partie du parcours, pour leur faire donner, dans les dernières foulées, ce suprême élan qu'on appelle l'effort.

Emballé: Un cheval est emballé quand le jockey qui le monte n'a momentanément plus assez d'éner­gie ou de moyens pour le modérer dans son galop.

Enceinte du pesage: L'endroit où se pèsent les jockeys est entouré d'un grillage : c'est l'enceinte du pesage. Les jockeys doivent s'y présenter avant la course et y rentrer après. Cette enceinte n'est accessible qu'aux porteurs de cartes spéciales, qui sont généralement les membres du Comité, les pro­priétaires de chevaux, les entraîneurs et les membres de la presse. Plus généralement on appelle pesage toute la partie réservée où l'entrée, en France, est de 40 francs pour les hommes et de 20 francs pour les dames.

Encolure: Partie du corps du cheval qui va de la tête aux épaules. Le juge déclare qu'un cheval a gagné d'une encolure quand il arrive premier de cet intervalle.

Engagement: Pour chaque course, il y a une date et une heure fixées jusqu'à laquelle les proprié­taires ont le droit de faire inscrire leurs chevaux. Cela s'appelle «engager» son cheval. L'engagement doit se faire par écrit ; la lettre d'engagement doit contenir un certificat, signé par le propriétaire, indiquant l'âge, la robe, l'origine du cheval qu'il engage. La Société organisatrice des courses a également le droit d'exiger qu'à la lettre d'engage­ment soit jointe la somme stipulée pour l'entrée ou le forfait du cheval.

Enlever (s'): S'emploie dans les courses au trot. Un cheval s'enlève losqu'il quitte l'allure réglemen­taire du trot pour prendre le galop.

Entraînement: Préparation que l'on fait subir aux chevaux en vue des courses qu'ils ont à fournir.

Entraîneur: Les entraîneurs sont généralement d'anciens jockeys qui se livrent à la profession d'en­traîner les chevaux. Le talent de l'entraîneur con­siste à amener progressivement à l'apogée de leur forme les chevaux pour une course ou une époque déterminée.

Entrée: La somme que paye chaque cheval pour participer à une course ; cette entrée est géné­ralement ajoutée aux prix. Elle est due en entier quand le cheval remplit son engagement ; elle se réduit au forfait stipulé par les conditions de la course quand le cheval est retiré.

Epreuves: Chaque journée de courses réunit quatre, cinq ou six épreuves. En Angleterre, la moyenne est de sept à dix épreuves par jour. Dans les courses au trot, il y a souvent des parties liées en deux ou trois épreuves (heats).

Haut de page

 

Figurer: On dit qu'un cheval a « figuré » dans une épreuve quand, sans l'avoir gagnée, il a cepen­dant couru d'une façon honorable.

File indienne: Situation des chevaux galopant un à un à la suite les uns des autres.

Finish: La dernière et la plus importante phase d'une course, pendant laquelle les chevaux doivent lutter de tout leur courage, en répondant aux excitations des jockeys rivalisant entre eux d'habileté et d'énergie.

Flotter: Se dit d'un cheval qui dans une course va de droite à gauche sans se maintenir en ligne.

Flyer: Se dit d'un cheval très vite sur une distance de 1.000 à 1.500 mètres maximum. Signi­fie en français : « qui vole ».

Haut de page

 

Garçon de voyage: Lad de confiance qui accom­pagne les chevaux dans leurs déplacements.

Gentleman-rider: Amateur montant en courses. Plus généralement, est qualifié gentleman-rider celui qiji monte en courses sans jamais être payé, autrement dit, il n'est pas un professionnel. Les Sociétés de courses établissent chaque année la liste des gentlemen, sur leur demande, s'ils se trou­vent dans les conditions voulues pour être consi­dérés comme tels.

Haut de page

 

Hack: Traduction propre : « cheval de selle ». Il y a des courses réservées aux hacks et hunters. Sont qualifiés hacks et hunters (courses plates ou à obstacles) les chevaux entiers, hongres et juments de toute espèce et de tout pays, n'ayant pas couru dans l'année jusqu'au moment de la course, dans d'autres épreuves (plates oh à obs­tacles) que celles réservées aux hacks et hunters, et montés par des officiers ou des gentlemen-riders; ou dans les steeple-chases militaires, ou ^dans les steeple-chases réservés aux officiers 01} gentlemen, à la condition que ces chevaux n'auront pas couru dans l'année, en dehors de ces épreuves ré­servées aux hacks et hunters.

Haie: Obstacle formé de feuillage ou de fagots : haie naturelle, haie artificielle. On appelle « courses de haies » les courses d'obstacles où il n?y a que des haies et des claies à franchir.

Handicap: Traduction littérale : «main dans la casquette ». Un handicap est une course où, par des poids différents que l'on fait porter aux che­vaux, on cherche à égaliser exactement leurs chances respectives, de telle façon que le moins bon ait autant de chances que le meilleur.

Handicapeur: Personne chargée de faire les poids dans un handicap. Le handicapeur doit égaliser par le poids les chances de tous les chevaux. Il se base pour cela sur l'âge, les performances et les sommes gagnées.

Hunier: Cheval de chasse. En Irlande, on prend généralement comme hunters des chevaux de demi-sang. Pour les courses spéciales qui leur sont réservées, les hunters sont qualifiés tels, d'après les mêmes conditions que les hacks.

Hurdle-race: Course de haies. _ Hurdle-racer, Cheval de course de haies.

Haut de page

 

Incartade: Toutes espèces de défenses du cheval pour désobéir au cavalier.

Interversion: Changement dans la forme d'un cheval.

Haut de page

 

Jeu: Quand une écurie a plusieurs représen­tants dans une course, généralement le moins bon part en tête et mêne très vite, de façon à forcer le train. Cela s'appelle « faire le jeu ».

Jockey: Cavalier qui monte les chevaux de courses. Pour être jockey, il faut obtenir une licence, c'est-à-dire être agréé par la Société d'En­couragement pour les courses plates ou par la Société des Steeple-chases, pour les courses d'obs­tacles.

Juge: La personne chargée de placer les chevaux à l'arrivée.

Jumper: Mot anglais qui signifie « sauteur » ; cheval d'obstacles.

Haut de page

 

 

Lad: Garçon d'écurie.

Leader: Le cheval qui mène dans une course.

Licence: Autorisation donnée aux entraîneurs pour entraîner et aux jockeys pour monter en course publique. La licence se renouvelle tous les ans ; elle est soumise à certains droits.

Light-weight: Traduction littérale : « poids léger ».

Ligne: On dit les « lignes d'un cheval » en parlant de sa conformation. La ligne droite est a partie qui termine une course et où se produit l'effort final. Dans le tracé d'un hippodrome, on cherche à donner à la ligne droite le plus de longueur possible, pour permettre aux chevaux de fournir le maximum de leurs moyens. Prendre la ligne d'un cheval veut dire que l'on prend sa mesure vis-à-vis d'autres chevaux. Conserver sa ligne, c'est marcher en ligne droite.

Longueur: Équivaut à une longueur de cheval. Distance prise comme unité dans le classement des chevaux à l'arrivée.

Lot: Réunion des chevaux qui prennent part à une course. Synonyme de groupe. On dit : Le lot de tête se composait de tels chevaux pendant la course.

Haut de page

 

Maiden: Expression anglaise qui, appliquée aux jockeys ou aux chevaux, signifie qu'ils n'ont pas gagné de courses.

Mains basses: Un jockey qui gagne facile­ment une course sans avoir à secouer son cheval, gagne les « mains basses ».

Marché: La Bourse des paris aux courses.

Martingale: Courroie qui empêche le cheval de galoper le nez en l'air, en portant au vent. Terme de pari.

Meeting: Mot anglais qui signifie « réunion ».

Mener: Mener une course veut dire prendre le commandement du train, galoper en avant;

Mise à pied: Un jockey qui a enfreint le règlement soit en arrêtant un cheval, soit en com­mettant une faute quelconque, est puni d'une mise à pied, dont la durée varie selon la gravité du cas.

Mise: Somme placée sur les chevaux.

Monte: Un jockey engage sa monte, soit dans une écurie par un contrat, soit à plusieurs propriétaires qui en usent par ordre de priorité. On dit : les premières montes d'un jockey. Tel jockey a été demandé pour monter un cheval dans une épreuve spéciale.

Haut de page

 

Non qualifié: Pour prendre part à une course, un cheval doit remplir toutes les conditions du programme ; sans cela il est non qualifié.

Haut de page

 

Obstacle: Dans les steeple-chases, il y a plu­sieurs sortes d'obstacles : la rivière, le brook, le, mur, la banquette, la barrière fixe, le bull-finch, etc., etc.

Œillères: Partie de la bride qui garantit l'œil du cheval et l'empêche de voir de côté. On s'en sert très rarement en course et seulement pour lea chevaux qui ont mauvais caractère. On cherche ainsi à éviter qu'ils se dérobent. Ce moyen est loin d'être infaillible.

Outsider: On appelle « outsider » d'une coursa le cheval peu ou pas connu, ou celui dont les per­formances précédentes ne permettent pas d'établir entre lui et les favoris une ligne raisonnée.

Ouvrage: Travail quotidien d'un cheval à l'entraînement.

Overtrained: Mot anglais qui signifie « trop entraîné ». Se dit d'un cheval auquel son entraînement trop prolongé a fait perdre une partie des, moyens qu'il avait à l'apogée de sa condition.

Oxer: Obstacle de steeple, constitué par une large haie, encadrée de deux barrières assez élevées.

Haut de page

 

Paddock: Espace réservé à la promenade des chevaux dans l'enceinte du pesage.

Panache: Chute complète d'un cheval à un obstacle. Lorsqu'il ne se contente pas d'une grosse faute qui désarçonne son cavalier, ou qu'il ne tombe pas seulement sur les genoux, mais qu'il culbute la tête la première, on dit que le cheval a fait « panache ».

Parcours: Tracé ou itinéraire qui varie selon les conditions et la distance d'une course, et que les chevaux doivent strictement effectuer sous peine d'être distancés.

Pari mutuel: Mode de pari dans lequel les mises placées sur tous les chevaux d'une course sont totalisées et divisées entre les mises placées sur le gagnant, défalcation faite de 11 0/0 qui sont destinés aux frais, au fonds de course et à l'Assis­tance publique.

Partie liée: Course dont le résultat ne devient définitif qu'après plusieurs épreuves.

Pavillon: Une des enceintes des champs de courses importants, tenant le milieu entre le pesage et la pelouse.-

Pedigree: Mot anglais ; traduction : « descen­dance », « origine ». Le pedigree d'un pur sang est son arbre généalogique d'après le Stud-Book.

Pelouse: Sur un hippodrome, la pelouse est la partie ouverte au public qui n'entre pas dans l'enceinte du pesage.

Performance: Les courses publiques fournies par un cheval établissent ses performances. Elles sont bonnes ou mauvaises, selon qu'il s'est bien ou mal comporté.

Performer: Se dit d'un cheval qui a déjà couru plusieurs fois et réunit un ensemble de bonnes ou mauvaises performances.

Pesage: Salle où se trouve la balance destinée à peser les jockeys. On a étendu le nom de « pesage » à toute l'enceinte où se trouve la salle des ba­lances, les stalles pour les chevaux, le paddock et les tribunes des spectateurs.

Piquet: Sorte de pieu, planté en terre, qui limite la piste.

Placer:  Le juge à l'arrivée accorde la deuxième et la troisième place derrière le gagnant aux che­vaux arrivés dans cet ordre.

Plombs: Plaques de plomb de diverses dimen­sions que l'on met sous la selle, dans un tapis spé­cial (tapis de courses) muni de poches en cuir pour parfaire le poids d'un jockey.

Plongeur: Gros parieur exposant des sommes élevées.

Poids: Les conditions d'une course établissent le poids que doit porter chaque cheval ; dans ce poids est compris tout ce qu'il porte, sauf les fers. Quand le jockey et tout le harnachement ne pèsent pas suffisamment, on ajoute dans les poches d'un tapis; "lacé sous la selle, des feuilles de plomb en quantité suffisante pour atteindre le poids indiqué. Ce que l'on ajoute ainsi s'appelle le « poids mort ».

Position: Place occupée par un cheval dans une course. A tel ou tel endroit du parcours, le cheval améliore ou perd sa position, suivant qu'il gagne ou perd du terrain.

Poteau: Le poteau d'arrivée se trouve placé exactement en face de la tribune du juge. Il est généralement Surmonté d'un disque, pour permettre aux jockeys de se rendre compte exactement de l'endroit où il se trouve.

Poteau de distance: Dans certains champs de courses, le poteau d'arrivée est précédé à une cen­taine de mètres d'un premier poteau appelé « po­teau de distance ».

Programme: Liste de tous les chevaux en­gagés dans une réunion, classés par courses, avec le nom du propriétaire, le poids, le pedigree complet et les couleurs du jockey.

Pronostic: Prophétie sur une course.

Publications: Chaque Société de courses re­lève et réunit les engagements qu'elle reçoit et en dresse la liste. Ce sont les publications d'enga­gements, de poids, de forfaits.

Pur sang: Produit d'un étalon et d'une pou­linière, tous deux inscrits régulièrement au Stud-Book.

Haut de page

 

Qualification: Du mot « qualifié ». Exemple : la qualification de tel cheval est douteuse.

Qualifié: Un cheval qui se trouve dans toutes les conditions stipulées au programme d'une course est « qualifié » pour cette course.

Haut de page

 

Raccommodé: Se dit d'un cheval claqué que l'on est parvenu, à force de soins, à remettre à l'entraînement.

Racing-like: Expression anglaise qui veut dire « tout à fait apte à courir ». Un cheval est « racing-like » lorsque, dans son ensemble, il offre la perfection du cheval de courses.

Recevoir: Suivant la façon dont le cheval retombe après le saut d'un obstacle, on dit qu'il « se reçoit » bien ou mal.

Réclamation: Tout propriétaire d'un cheval dans une course peut faire une réclamation contre la qualification d'un cheval d'un concurrent, soit qu'il croie avoir été gêné, coupé, croisé ou bousculé. L'article 2 du règlement soumet ces réclamations aux Commissaires, qui jugent souverainement, et même, dans certains cas, en réfèrent au Comité central. Aucune réclamation ne peut être portée devant les tribunaux. Dans les prix à réclamer, la somme fixée pour chaque cheval constitue son prix de réclamation.

Réclamer: Dans les prix à réclamer, tous les chevaux présents sur le terrain peuvent être ré­clamés avant la course, moyennant le prix stipulé de réclamation, plus le montant du prix non com­pris les entrées. Il en est de même après la course, sauf dans les épreuves où les conditions stipulent que le gagnant seul est à réclamer. Pour réclamer le gagnant, on ne peut faire une offre inférieure au prix de réclamation. Le cheval appartient à la personne qui aura fait l'offre la plus haute sous pli cacheté. Les différentes enchères sont déposées dans une boîte qui est ouverte un quart d'heure après la course ou entre les mains d'un Commissaire. Le propriétaire du cheval reçoit la somme pour laquelle le cheval était à réclamer ; le surplus re­vient au fonds de course.

Refuser: Lorsqu'un cheval se dérobe en face d'un obstacle qu'il contourne au lieu de le franchir, on dit qu'il a « refusé » cet obstacle.

Répartition: Au Pari Mutuel on appelle « ré­partition » le montant net revenant aux gagnants, déduction faite des différentes retenues.

Rester au poteau: Un cheval qui manque le départ reste au poteau. Dans ce cas, le cheval est considéré comme ayant pris part à la course, puis­qu'il s'est présenté sous les ordres du starter, et les paris faits sur lui sont perdus.

Résultat: Issue d'une course à la suite de la­quelle on connaît le premier, le second, le troisième et les chevaux non placés.

Rivière: Obstacle d'une largeur de 4 mètres environ.

Rogue: Cheval de caractère inégal, le plus souvent mauvais, refusant de « prendre son mors »' et ne se livrant pas en course.

Rouge: Après avoir inscrit sur les tableaux indicateurs les numéros des chevaux qui prennent part à une course, on indique qu'il n'y a plus de concurrents à inscrire en faisant sortir un disque rouge situé au-dessus des autres cases. On dit alors que le « rouge » est mis.

Rush: Mot anglais qui signifié « bond ». Effort final d'un cheval dans les dernières foulées. Un cheval gagne dans un rush désespéré ; bien amené ; foudroyant...

Haut de page

 

Salivarium: Box réservé dans l'enceinte du pesage où sont amenés certains chevaux après leur course pour des prélèvements de salive afin de rechercher s'ils n'ont pas été dopés.

Sellinger: Cheval de prix à réclamer.

Selling-race: Traduction anglaise de « course à réclamer ».

Série (prix de): Nom donné à des prix spé­ciaux offerts par la Société d'Encouragement et par 'la Société des Steeple-chases aux principales Sociétés de courses de province, et dont les condi­tions sont uniformes dans chaque série. En obs­tacles, les prix de série sont également courus à Auteuil.

Sportswoman: S'applique aux femmes qui s'occupent de sport.

Starter: Mot anglais désignant la personne chargée de donner les départs.

Stayer: Se dit d'un cheval qui a beaucoup de fond.

Steeple-chase: Course à obstacles.

Steeple-chaser: Cheval spécialement dressé sur les gros obstacles.

Steeple-chasing: S'emploie pour désigner l'en­semble des courses à obstacles, haies et steeple-chases.

Stud-Book: Livre spécial édité sous les aus­pices du Ministère de l'Agriculture. Il contient la généalogie de tous les chevaux de race pure.

Stud-groom: Homme d'écurie chargée de la direction d'un haras.

Suées: Galops donnés aux chevaux sous des couvertures.

Sulky: Voiture très légère et spéciale pour les courses au trot attelé.

Surcharge: Les conditions de certaines courses attribuent des surcharges à certains chevaux, soit pour des sommes gagnées, soit dans un handicap, pour avoir gagné après la publication des poids. Les chevaux dans ces conditions portent un certain nombre de livres en plus : c'est la sur­charge.

Surclassé: On dit d'un cheval qu'il est sur­classé quand il court avec des chevaux d'une classe supérieure à la sienne.

Haut de page

 

Tableau: Des tableaux indicateurs sont placés daus les différentes enceintes d'un champ de courses. Il y a les tableaux d'affichage, où sont indiqués, au fur et à mesure du pesage, les numéros des chevaux qui vont prendre part à l'é­preuve; le tableau des montes, où se trouve inscrit, en regard des numéros, le nom des jockeys qui vont monter; le tableau où, après l'arrivée, le juge fait inscrire l'ordre des places et les distances ; le tableau de répartition, où s'inscrivent les sommes que le Pari Mutuel va payer sur les chevaux ga­gnants ou placés.

Talus: Obstacle de steeple-chase. C'est le plus dangereux des parcours d'Auteuil.

Terrain: Nom générique pour désigner l'état du sol de l'hippodrome où des courses ont été cou­rues. On dit : terrain dur, terrain lourd, bon terrain, terrain élastique, terrain défoncé, etc.

Tête à queue: Un cheval fait tête à queue lorsque au signal du départ, il se retourne brus­quement dans la direction opposée.

Three year old: Poulain ou pouliche de trois ans.

Ticket: Bulletin que le parieur reçoit au Pari Mutuel en échange de son argent. Ce bulletin cons­tate le numéro du cheval sur lequel le pari est engagé.

Tipster: Donneur de pronostics.

Tirer: Arrêter un cheval ; l'empêcher de ga­gner. Ce mot s'applique également au cheval qui se laisse difficilement retenir par son jockey.

Top-weight: Poids le plus élevé. On dit qu'un cheval a le « top-weight » quand, dans une course quelconque, mais principalement dans un handicap, il porte le poids le plus lourd.

Toque: Casquette de soie ou de velours aux couleurs des propriétaires que portent les gentlemen-riders et les jockeys dans les courses.

Tracé: Un cheval est « tracé » lorsqu'il est inscrit au « Stud-Book. » Tracé s'applique aussi à la configuration d'une piste.

Training: Entraînement pour les courses au galop.

Trotting: Sport des trotteurs. Courses au trot.

Turf: Terrain sur lequel ont lieu les courses de chevaux.

Turfiste: Amateur de courses.

Tuyau: Se dit, dans l'argot du turf, d'un ren­seignement qui n'est pas le secret de tout le monde et qui se donne dans le tuyau de l'oreille.

Two year old: Poulain ou pouliche de deux ans.

Haut de page

 

Van: Wagon capitonné pour le transport des chevaux.

Vente aux enchères: Vente qui a lieu après certain prix à réclamer dans l'enceinte même du pesage.

Vitesse: Durée de la course. Les vitesses sont constatées au chronomètre. Elles ont une grande importance dans le trotting et sont, au contraire, sans grande signification dans le training.

Haut de page

 

Walk-over: S'applique en course à une épreuve courue par un seul cheval. On dit aussi d'une course dont l'issue n'est pas douteuse, vu la supériorité de l'un des concurrents : « C'est un walk-over pour tel cheval ».

Winning-post: En français, le poteau d'ar­rivée.

Haut de page

 

Yearling: Poulain ou pouliche d'un an.

Haut de page

Les commentaires sont réservés aux membres de Secrets du Turf

 
J'accepte de recevoir les emails du site et de nos partenaires

Images insolites

insolites-100-secrets-du-turf.jpg

Aller au haut